25/04/2008

AU DANEMARK, A LA PISCINE SEINS NUS

AU DANEMARK, LES FEMMES PEUVENT MAINTENANT ALLER A LA PISCINE SEINS NUS, DU MOINS A COPENHAGE

Nous vous avions déjà parlé de "Bara Bröst", un groupe de jeunes suédoise militant pour la désexualisation de la poitrine féminine et la possibilité pour les femmes de pouvoir nager "topless" comme les hommes.

  http://naturismevacances.skynetblogs.be/post/5255752/sued...

Maintenant un autre groupe féministe, "topless front", ont permis qu'à Copenhage les femmes puissent nager "sans le haut" dans toutes les piscines publiques

0000 bryster1 000000000 Bare_bryster_i_DGI-_225622c

Le départ :

2007 December 21. The Swedish action has spread. On Wednesday, a group of 9 or 10 women in Copenhagen, Denmark went swimming topfree in a city pool. The story has not yet hit North America, it seems. The women were allowed to stay. One of them, Astrid Vang Hansen, put it this way:

"This is a rebellion against a woman's body being considered everywhere and always a sex object. As women we want the right for ourselves to decide when our breasts are sexual. That isn't going to be in a swimming facility, and therefore they must not have to be covered. We want permission to bathe topfree, as men do."

A staff member at the pool in question more or less agreed for now. But she went on to imagine that topfree women might be allowed there once a week. Obviously she doesn't understand that equality doesn't mean once in a while.

The video here adds no new information

(source : http://www.tera.ca/ )

L'action suédoise gagne du terrain. Mercredi, un groupe de 9 ou 10 femmes a été nager torse nu dans une piscine de la ville de Copenhage. Cette histoire n'a pas encore touché l'Amérique du Nord, semble-t-il. Les femmes ont été autorisées à rester. L'une d'elles, Astrid Vang Hansen, s'explique : 

"Cette action est par opposition au fait que le corps féminin est encore et partout considéré comme un objet sexuel. En tant que femmes, nous voulons pouvoir décider nous-même quand nos seins sont sexuels ou non. Ce n'est pas le cas dans un bassin de natation, et ils ne doivent donc pas être couverts. Nous demandons pouvoir nous baigner torse nu, comme les hommes le peuvent. "   

Une femme membre du personnel de la piscine en question est +/- d'accord pour le moment. Mais elle imagine que les séances de natation "top less" pourraient se faire une fois par semaine. Elle ne comprend pas que l'égalité des droits ne se limite pas à "de temps en temps"..

Et maintenant :

Victory for the Topless Front: Women in Copenhagen can now swim and walk around in public pools without their bikini tops

The decision is the result of a year-long campaign by a pressure group, the Topless Front, which says women should be treated the same as bare-chested men.

Campaign leader Astrid Vang, 20, who took her shirt off with others to protest at a leisure centre at Christmas, said: "We women would like to decide by ourselves when our breasts should be sexual and when not.

"In swimming pools they should not and that is why the breasts should not be covered - We will bathe topless just like men."

(http://www.dailymail.co.uk/pages/live/articles/news/world...)

Victoire pour le "Topless Front" : les femmes de Copenhage pourront maintenant nager et criculer sans le haut du maillot dans les piscines publiques.

Cette décision est le résultat d'une campagne menée depuis un an par le groupe "Topless Front" qui estime que les femmes doivent être traitées de la même manière que les hommes au sujet du torse nu. 

Une des leaders du mouvement, Astrid Vang, 20 ans, qui avait à Noël participer à la protestation contre un centre de loisir, déclare : "Nous les femmes devons pouvoir décider quand nos seins sont sexueles ou pas. A la piscine, ils ne le sont pas et ne doivent donc pas être recouverts, et c'est pourquoi nous nous baignons torse nu comme les hommes ".

La campagne Danoise a été inspirée par un groupe suédois, "Bara Bröst" ("Just Breast") après que 2 jeunes femmes aient été priées par un maître nageur de se couvrir les seins dans une piscine publique près de Stockolm.

Les militantes suédoises ont effectuées diverses manifestations et poursuivent leur lutte pour l'égalité avec les hommes pour le droit au torse nu.

Une de ces suédoise, Ragnhild Karlsson, a déclaré : "Nous voulons que notre poitrine soit considérée comme aussi normale et non-sexuelle que celle des hommes. Et que nous puissions même nous-aussi retirer nos tee-shirts lors des matchs de football !"

Les militantes attendent une campagne similaire dans toute l'Europe, y compris la Grande-Bretagne. 

Les autorités de Vancouver, Canada - souvent considéré comme un bastion des valeurs victoriennes - ont déjà décidé depuis plusieurs années déjà d'autoriser les femmes d'être "topless" ("sans le haut") à la piscine et à la plage. 

Les seuls à protester contre ce mouvement sont les maîtres nageurs qui disent qu'ils auront des problèmes lors des sauvetages ne sachant pas quoi aggriper (?) 

A Copenhage, le 27 mars 2008, la commission "Culture et loisirs" a voté massivement pour autoriser la baignade seins nus.   

Frank Hedegaard, du parti socialiste, a déclaré : "Je ne comprends pas comment des personnes peuvent trouver la poitrine féminine offensante. Cette décision est importante pour faire cesser cette mentalité qui réduit le corps féminin à un objet sexuel"

 

 

Commentaires

Pas pour moi Je pense que les femmes doivent plaire, se faire désirer. Il vaut donc mieux cacher pour atrtirer la curiosité pour séduire. Je trouve que les femmes doivent cacher leur corps

Écrit par : sophie | 27/04/2008

Une campagne similaire en France et en Belgique Merci Jean et Nicole pour les traductions. Je me réjouis de l'action des femmes au Danemark qui fait suite à celles des femmes en Suède et au Canada. Je suis d'accord qu'il faut profiter de cet élan pour qu'il étende à toute l'Europe.
Il existe au Canada, une Association TERA (Topfree Equal Rights Association) qui milite pour le respect du droit égal des femmes et des hommes, afin que les femmes puissent se mettre seins nus partout où les hommes ont le droit d'être torse nu. Sans aller juste là en France ou en Belgique, ne serait-il pas possible de lancer un collectif pour obtenir ce droit aux seins nus dans les piscines ? Il doit être assez facile de mobiliser quelques clubs naturistes pour lancer quelques opérations commandos de femmes, épaulés aussi par des hommes, pour imposer les seins nus en piscine.

Écrit par : Sunkini | 28/04/2008

T.E.R.A. Le lien vers TERA est dans notre article en "source"

Écrit par : jean | 28/04/2008

nager ou plaire il faut choisir Celles qui pratiquent vraiment la natation savent la gêne qu'occasionne une poitrine libre. Mais beaucoup de femmes ne vont pas à la piscine pour nager, mais pour se mettre à l'aise. Et comment tester son aise, si ce n'est en public, avec des hommes?
L'intérêt, c'est que la piscine est un lieu public et ouvert plus largement que le sona, où de surcroît l'on est censée pratiquer un sport. En piscine on se retrouve donc dans une situation à la fois sociale et naturelle.
Que je sache la piscine n'a jamais été affectée au seul sport; par conséquent elle n'est pas strictement fonctionnelle, mais publique au sens large. Or personne ne conteste le port de la poitrine nue sur les plages.
Reste que la piscine est aussi un lieu où l'on vient pratiquer le fitness, car chacun connaît le bienfait de la natation sur l'esthétique du corps, surtout depuis que l'on a des vedettes natatoires de renom à l'échelle mondiale. Les stars-sirènes font envie.
Donc on nage aussi pour être belles, et ne nous cachons pas l'envie de montrer les résultats !
Ce n'est pas, loin de là, la seule poitrine qui est modifiée par les exercices de natation, mais c'est tout de même la pièce majeure qui fait la valeur de la star.
Sans vouloir battre des records, on peut donc améliorer en nageant son esthétique, et exposer le résultat au public. La liberté ne peut tout de même pas feindre l'innocence, et je ne vois pas le mal qu'il y a, à s'exposer si l'on veut plaire. Ce n'est pas pour autant que l'on devient un objet sexuel; mais je ne vois pas pourquoi il ne faudrait absolument pas être un tel objet.
Pourquoi ne pas montrer ce que l'on est sans tromper ? Je trouve qu'au moins les hommes savent à qui ils ont affaire. Moi j'aime bien être regardée en affichant ce que je suis, à la limite comme de la viande, ça ne me dérange pas; mais je comprends que d'autres puissent être dérangées.
Ne soyons pas hypocrites, tout de même, et reconnaissons que beaucoup aiment à être regardées.
Un b-mol cependant, qui échappe bien souvent à beaucoup de français : en Suède pas exemple la question des seins nus ne se pose même pas sur le bord des lacs, où les femmes se baignent nues dès leur plus jeune âge, sans que personne ne les soupçonne de vouloir plaire. En Suède nous sommes habituées à ce que les hommes regardent nos seins, et aussi le reste. Même pas besoin de parler de naturisme pour cela. Donc la revendication dans les piscine est logique, puisque le port obligatoire du maillot est réellement pour beaucoup une contrainte, car en hiver les lacs sont gelés!
Reste que beaucoup de suédoises vont à la piscine pour le sort, et craignent que les couloirs soient envahis pour de tout autres motifs. Il faudrait donc préciser que certaines piscines sont destinées au sport seulement, et d'autres publiques!
Pour ce qui est de l'objet sexuel, l'habitude de se baigner nue sur les bords de nos lacs, en présence des hommes, n'a jamais fait de nous des objets sexuels; au contraire, je crois que les hommes ne faisaient presque plus cas de nous, au point que ça devenait un problème. Alors, la piscine, une autre façon de se montrer, de se faire remarquer au-delà de la banalisation apportée par la tradition des baigneuses nues sur les lacs, qui ont fait tellement phantasmer les français?
Mais il y a bien longtemps que de voir nos seins nus ne fait plus bander nos hommes. Peut-être que le fait de nous voir seins nus dans un autre contexte... Mais alors il est souhaitable qu'ils gardent leurs maillots!

Sonia Traumsen

Écrit par : sonia Traumsen | 12/10/2008

Seins nus en piscine, en France aussi ! Après la Suède et le Danemark, les Seins Nus pourraient faire bientôt des vagues dans les piscines françaises. Un collectif de femmes s'est constitué en France pour mener des actions spectaculaires :
"Nous aurons tou-te-s remarqué qu’il n’y a pas de femmes se baignant torse-nu à la piscine. Pourquoi ? Question d’atteinte à la pudeur nous répondra-t-on certainement. Pourquoi le corps des femmes devrait-il être considéré comme impudique ?
Le corps des femmes est toujours vu comme dangereusement sexuel. Or les seins ne sont sexuels que parce qu’on les voit comme tels. Le corps des hommes peut également exciter alors pourquoi ne pas contraindre les hommes à mettre des combinaisons ?
Cette logique relève d’un contrôle toujours implicite mais agissant qui décrète que le corps des femmes est par nature sexuel. Il faut alors le cacher pour ne pas exciter, pour ne pas choquer l’autre et risquer d’entacher la réputation des femmes. Ce sont les cuisses, le ventre ou les seins, parfois les cheveux qu’il faut soustraire au regard des hommes. En revanche, un homme en short et torse-nu ne sera jamais considéré comme portant atteinte à la pudeur. Lui n’a de sexuel que ses organes génitaux...
Cette inégalité entre les hommes et les femmes, qui peut paraître anodine, révèle pourtant la différence de statut et de place faite aux femmes dans la société. Que nos seins soient sans cesse vus de manière sexuelle n’est pas dû à un fait de nature mais au fait que les femmes sont toujours représentées comme des objets disponibles sexuellement. Il y a indéniablement un régime spécial qui s’applique toujours à la tenue des femmes, contre celui des hommes qui serait normal et neutre. Et qu’elles n’aillent pas se plaindre de se faire agresser ou emmerder si elles ont osé déroger à la règle !
On s’insurge du voile (ou contre les femmes qui portent le voile), pourtant le haut de maillot de bain relève de la même idéologie : cachons cette peau qui risque d’exciter le mâle qui sommeille! Ne pouvons-nous tout simplement pas avoir le droit de nous habiller à notre gré, sans avoir peur du regard de l’autre ? Ce système est de plus hypocrite puisqu’il demande aux femmes de ne pas être impudiques tout en leur assignant le devoir d’être belle et de plaire (et de porter des petits bikinis mettant bien leurs formes en valeur). Alors torse-nu à la piscine pour clamer notre droit à disposer de notre corps ! Assez de devoir toujours faire en fonction de l’œil de l’autre !"
Avec pour devise "Des seins sexuels si je veux quand je veux!", leur action consistera donc à se présenter à la piscine en groupe et à se baigner torse-nu !
Cette action est mixte et les hommes munis d'un haut de maillot de bain sont également les bienvenus. Le collectif "Seins nus à la Piscine" organise un atelier le dimanche 7 décembre, de 15 h à 17h30, dans les locaux d'Act Up, 11 rue Sedaine, 11è, métro Bastille. Cet atelier permettra à chacunE de trouver sa place dans l'action (en tant que seins nus, porte-parole ou public enthousiaste) et d'avoir les outils pour la réaliser. Contact sur Paris : piscinetorse_nu@yahoo.fr
Dans la foulée, une action similaire pourrait démarrer à Lille. Contactez-moi. Sunkini

Écrit par : Sunkini | 25/11/2008

Les commentaires sont fermés.