25/04/2008

AU DANEMARK, A LA PISCINE SEINS NUS

AU DANEMARK, LES FEMMES PEUVENT MAINTENANT ALLER A LA PISCINE SEINS NUS, DU MOINS A COPENHAGE

Nous vous avions déjà parlé de "Bara Bröst", un groupe de jeunes suédoise militant pour la désexualisation de la poitrine féminine et la possibilité pour les femmes de pouvoir nager "topless" comme les hommes.

  http://naturismevacances.skynetblogs.be/post/5255752/sued...

Maintenant un autre groupe féministe, "topless front", ont permis qu'à Copenhage les femmes puissent nager "sans le haut" dans toutes les piscines publiques

0000 bryster1 000000000 Bare_bryster_i_DGI-_225622c

Le départ :

2007 December 21. The Swedish action has spread. On Wednesday, a group of 9 or 10 women in Copenhagen, Denmark went swimming topfree in a city pool. The story has not yet hit North America, it seems. The women were allowed to stay. One of them, Astrid Vang Hansen, put it this way:

"This is a rebellion against a woman's body being considered everywhere and always a sex object. As women we want the right for ourselves to decide when our breasts are sexual. That isn't going to be in a swimming facility, and therefore they must not have to be covered. We want permission to bathe topfree, as men do."

A staff member at the pool in question more or less agreed for now. But she went on to imagine that topfree women might be allowed there once a week. Obviously she doesn't understand that equality doesn't mean once in a while.

The video here adds no new information

(source : http://www.tera.ca/ )

L'action suédoise gagne du terrain. Mercredi, un groupe de 9 ou 10 femmes a été nager torse nu dans une piscine de la ville de Copenhage. Cette histoire n'a pas encore touché l'Amérique du Nord, semble-t-il. Les femmes ont été autorisées à rester. L'une d'elles, Astrid Vang Hansen, s'explique : 

"Cette action est par opposition au fait que le corps féminin est encore et partout considéré comme un objet sexuel. En tant que femmes, nous voulons pouvoir décider nous-même quand nos seins sont sexuels ou non. Ce n'est pas le cas dans un bassin de natation, et ils ne doivent donc pas être couverts. Nous demandons pouvoir nous baigner torse nu, comme les hommes le peuvent. "   

Une femme membre du personnel de la piscine en question est +/- d'accord pour le moment. Mais elle imagine que les séances de natation "top less" pourraient se faire une fois par semaine. Elle ne comprend pas que l'égalité des droits ne se limite pas à "de temps en temps"..

Et maintenant :

Victory for the Topless Front: Women in Copenhagen can now swim and walk around in public pools without their bikini tops

The decision is the result of a year-long campaign by a pressure group, the Topless Front, which says women should be treated the same as bare-chested men.

Campaign leader Astrid Vang, 20, who took her shirt off with others to protest at a leisure centre at Christmas, said: "We women would like to decide by ourselves when our breasts should be sexual and when not.

"In swimming pools they should not and that is why the breasts should not be covered - We will bathe topless just like men."

(http://www.dailymail.co.uk/pages/live/articles/news/world...)

Victoire pour le "Topless Front" : les femmes de Copenhage pourront maintenant nager et criculer sans le haut du maillot dans les piscines publiques.

Cette décision est le résultat d'une campagne menée depuis un an par le groupe "Topless Front" qui estime que les femmes doivent être traitées de la même manière que les hommes au sujet du torse nu. 

Une des leaders du mouvement, Astrid Vang, 20 ans, qui avait à Noël participer à la protestation contre un centre de loisir, déclare : "Nous les femmes devons pouvoir décider quand nos seins sont sexueles ou pas. A la piscine, ils ne le sont pas et ne doivent donc pas être recouverts, et c'est pourquoi nous nous baignons torse nu comme les hommes ".

La campagne Danoise a été inspirée par un groupe suédois, "Bara Bröst" ("Just Breast") après que 2 jeunes femmes aient été priées par un maître nageur de se couvrir les seins dans une piscine publique près de Stockolm.

Les militantes suédoises ont effectuées diverses manifestations et poursuivent leur lutte pour l'égalité avec les hommes pour le droit au torse nu.

Une de ces suédoise, Ragnhild Karlsson, a déclaré : "Nous voulons que notre poitrine soit considérée comme aussi normale et non-sexuelle que celle des hommes. Et que nous puissions même nous-aussi retirer nos tee-shirts lors des matchs de football !"

Les militantes attendent une campagne similaire dans toute l'Europe, y compris la Grande-Bretagne. 

Les autorités de Vancouver, Canada - souvent considéré comme un bastion des valeurs victoriennes - ont déjà décidé depuis plusieurs années déjà d'autoriser les femmes d'être "topless" ("sans le haut") à la piscine et à la plage. 

Les seuls à protester contre ce mouvement sont les maîtres nageurs qui disent qu'ils auront des problèmes lors des sauvetages ne sachant pas quoi aggriper (?) 

A Copenhage, le 27 mars 2008, la commission "Culture et loisirs" a voté massivement pour autoriser la baignade seins nus.   

Frank Hedegaard, du parti socialiste, a déclaré : "Je ne comprends pas comment des personnes peuvent trouver la poitrine féminine offensante. Cette décision est importante pour faire cesser cette mentalité qui réduit le corps féminin à un objet sexuel"