24/05/2008

Suede : le combat des seins nus continue

Nous vous avions déjà parlé du combat d'un groupe de femmes suédoises Bara bröst ("Juste des seins") pour pouvoir se baigner sans le haut du maillot.

Le combat est loin d'être gagné.

 

Voyez le commentaire que nous avons placé ce jour en suite de cette affaire :

 

http://naturismevacances.skynetblogs.be/post/5255752/sued...

00000 ylaosattomissaMH_ul

 

10:12 Écrit par Nat dans ACTU DU NU | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : femmes, feminisme, seins, insolite, suede |  Facebook |

30/04/2008

UNE AMERICAINE DE-COUVERTE FACE A LA NUDITE EN REPUBLIQUE TCHEQUE

  • La nudité : une timide américaine dé-couverte

By Emily Prucha / Prague Daily Monitor / Published 7 March 2008

  • La première fois que j’ai vécu à Prague, je me suis surprise à rougir chaque fois que j’ai entrevu  un corps nu. Entre les douches de la salle de gym locale, les bains de soleils seins nus et les thermes thérapeutiques en commun, cela s’est produit plus souvent que prévu. Bien que je ne pensais pas être prude, j’étais pour plus d’intimité et moins d’exposition de chair dans des situations similaires en Amérique.  
  •   Dans le vestiaire de mon centre de fitness, je m’enveloppais dans une serviette (une habitude gardée des cours de gym de mon adolescence) avant d’enlever mes sous-vêtements et d’enfiler ma tenue de sport. Lorsqu’était venu le moment de la douche commune, je me lavais en vitesse et n’avais aucun regard avec personne. J’étais envieuse de toutes ces adolescentes et femmes tchèques qui se douchaient confortablement, se séchaient leurs cheveux avec seulement leurs sous-vêtements et discutaient avec leur voisine de casier à moitié nues et même complètement nues.   
  •  Pendant les mois d’été, mes joues rougissaient à la vue des baigneuses seins nus à la grande piscine extérieur de Prague, Podoli. Bien que j’en avais déjà vus sur les plages de cannes et Nice, j’ai classé cela comme un acte pour les personnes de l’endroit, mais pas pour quelqu’un comme moi. Dans mon esprit, prendre un bain de soleil « sans le haut » était quelque chose que l’on ne faisait que dans son arrière cour, le faire en public était de l’exhibitionnisme.  J’ai eu cependant un électrochoc en voyant des mères la poitrine dénudée jouant avec leurs enfants sur une plage en Croatie, et j’ai réalisé combien mon appréhension de la nudité était un enracinement culturel.   
  •  Cet été, j’ai souvent passé mes après midi le week-end avec mon nouveau petit ami tchèque, Radek, à un des lacs près de Prague. Lorsqu’il m’a demandé pourquoi je n’enlevais jamais le haut de maillot, j’ai tenté de lui expliquer, mais mon argument « cela ne se fait pas aux Etats-Unis » était bien mince. Quand j’ai avoué que j’étais trop timide, il a haussé les sourcils d’étonnement. J’ai alors commencé à me poser la question moi-même.  
  •   Lorsque nous avons voyagé en Croatie, j’ai décidé de faire preuve de courage.  Nous avons campé sur une plage déserte et, quand le soleil s’est levé, Radec sauta dans la mer sans son maillot de bain. Je l’ai suivi. Bien que je restais timide sur une plage remplie de baigneurs, j’ai pu renouveler l’expérience quand j’ai décidé de supprimer mon inconscient culturel.   
  •   L’hiver suivant, lors de vacances de ski avec des amis dans les Alpes, nous avons visité une station thermale. Bien que j’aie nagé nue en Croatie et me suis faite de temps en temps bronzer seins nus en république tchèque, je n’avais jamais été nue en public en face de personnes que je connaissais (sauf Radek). J’ai commencé ce travail sur moi-même de mauvaise humeur, ce qui était ridicule car, après une longue journée de ski, je m’opposais à mon besoin de me détendre dans les eaux minérales et les saunas. Alors, j’ai arboré un grand sourire, j’ai enlevé le bas et j’ai essayé de me rappelé les conseils de Radek, à savoir que le pire était de se focaliser sur soi-même. Une fois que nous avons été dans la chaleur du sauna ; j’ai réussi à me détendre te oublié (un peu) que j’étais nue. Il y avait des gens de tout âge et il était clair qu’ils n’avaient qu’une chose en tête : se détendre ! 
  •    Après avoir vécu à Prague un an et demi, quand je suis revenue aux Etats-Unis, j’ai réalisé que je devais réadapter mes idées à ce qui était approprié ou non. Notre centre de fitness avait une zone avec des rideaux pour se changer comme des douches individuelles. Souvent même de nombreuses personnes arrivaient déjà en tenue de sport et repartaient ainsi chez elles. Pour changer de vêtements sur une plage, il fallait absolument une cabine, contrairement au déshabillage sans chichi que nous faisions sur les rives du lac en république tchèque. Et, bien que nous avons vu quelques femmes avec leur bikini détaché, jamais seins nus. 
  •    Avant d’avoir des enfants, je ne m’étais jamais rendue compte de ces différences culturelles comme l’attitude face à l’allaitement maternel. Alors que l’allaitement maternel est fortement encouragé dans les 2 pays par les professionnels de la santé, il n’y a qu’aux Etats-Unis, avec notre longue histoire de puritanisme, que l’allaitement maternel en public est sujet à controverses.    En août 2006, Babytalk, un magazine parental américain indépendant, avait pour couverture une photo d’un bébé tétant un sein nu. Le magazine reçu plus de 700 lettres et a lancé un débat sur le bien-fondé de l’allaitement maternel en public.  
  •  Dans une enquête de 2004 aux USA, seulement 43 % des personnes sondées ont répondu que les les femmes devraient avoir le droit d’allaiter en public. De plus de nombreuses femmes ayant déjà allaité affirmaient qu’elles n’auraient pas voulu que leur mari ou leurs enfants les voient  le faire !  
  •   De retour en république tchèque en automne 2006, j’ai utilisé la couverture du magazine ainsi que l’article de Noveck comme base de discussion dans ma classe d’anglais dans un centre pour mères. Toutes mes étudiantes étaient des mères et la plupart, si pas toutes, ont allaité. Après avoir été choqué qu’on puisse leur enlever un jour le droit d’allaiter en public, elles étaient étonnées que de nombreuses mères américaines étaient elles-mêmes réticentes à allaiter en public. L’allaitement maternel est, en république tchèque, considéré comme normal et naturel, et les femmes sont encouragées à nourrir leur bébé chaque fois que c’est nécessaire.

    voir la source : 

     

    http://www.praguemonitor.com/en/289/life_in_prague/19631/

     

     The Prague Daily Monitor et Emily heureux de recevoir vos commentaires sur la demi-n-moitié; s’il vous plaît faire parvenir vos commentaires à emily@praguemonitor.com.

     

     

25/04/2008

AU DANEMARK, A LA PISCINE SEINS NUS

AU DANEMARK, LES FEMMES PEUVENT MAINTENANT ALLER A LA PISCINE SEINS NUS, DU MOINS A COPENHAGE

Nous vous avions déjà parlé de "Bara Bröst", un groupe de jeunes suédoise militant pour la désexualisation de la poitrine féminine et la possibilité pour les femmes de pouvoir nager "topless" comme les hommes.

  http://naturismevacances.skynetblogs.be/post/5255752/sued...

Maintenant un autre groupe féministe, "topless front", ont permis qu'à Copenhage les femmes puissent nager "sans le haut" dans toutes les piscines publiques

0000 bryster1 000000000 Bare_bryster_i_DGI-_225622c

Le départ :

2007 December 21. The Swedish action has spread. On Wednesday, a group of 9 or 10 women in Copenhagen, Denmark went swimming topfree in a city pool. The story has not yet hit North America, it seems. The women were allowed to stay. One of them, Astrid Vang Hansen, put it this way:

"This is a rebellion against a woman's body being considered everywhere and always a sex object. As women we want the right for ourselves to decide when our breasts are sexual. That isn't going to be in a swimming facility, and therefore they must not have to be covered. We want permission to bathe topfree, as men do."

A staff member at the pool in question more or less agreed for now. But she went on to imagine that topfree women might be allowed there once a week. Obviously she doesn't understand that equality doesn't mean once in a while.

The video here adds no new information

(source : http://www.tera.ca/ )

L'action suédoise gagne du terrain. Mercredi, un groupe de 9 ou 10 femmes a été nager torse nu dans une piscine de la ville de Copenhage. Cette histoire n'a pas encore touché l'Amérique du Nord, semble-t-il. Les femmes ont été autorisées à rester. L'une d'elles, Astrid Vang Hansen, s'explique : 

"Cette action est par opposition au fait que le corps féminin est encore et partout considéré comme un objet sexuel. En tant que femmes, nous voulons pouvoir décider nous-même quand nos seins sont sexuels ou non. Ce n'est pas le cas dans un bassin de natation, et ils ne doivent donc pas être couverts. Nous demandons pouvoir nous baigner torse nu, comme les hommes le peuvent. "   

Une femme membre du personnel de la piscine en question est +/- d'accord pour le moment. Mais elle imagine que les séances de natation "top less" pourraient se faire une fois par semaine. Elle ne comprend pas que l'égalité des droits ne se limite pas à "de temps en temps"..

Et maintenant :

Victory for the Topless Front: Women in Copenhagen can now swim and walk around in public pools without their bikini tops

The decision is the result of a year-long campaign by a pressure group, the Topless Front, which says women should be treated the same as bare-chested men.

Campaign leader Astrid Vang, 20, who took her shirt off with others to protest at a leisure centre at Christmas, said: "We women would like to decide by ourselves when our breasts should be sexual and when not.

"In swimming pools they should not and that is why the breasts should not be covered - We will bathe topless just like men."

(http://www.dailymail.co.uk/pages/live/articles/news/world...)

Victoire pour le "Topless Front" : les femmes de Copenhage pourront maintenant nager et criculer sans le haut du maillot dans les piscines publiques.

Cette décision est le résultat d'une campagne menée depuis un an par le groupe "Topless Front" qui estime que les femmes doivent être traitées de la même manière que les hommes au sujet du torse nu. 

Une des leaders du mouvement, Astrid Vang, 20 ans, qui avait à Noël participer à la protestation contre un centre de loisir, déclare : "Nous les femmes devons pouvoir décider quand nos seins sont sexueles ou pas. A la piscine, ils ne le sont pas et ne doivent donc pas être recouverts, et c'est pourquoi nous nous baignons torse nu comme les hommes ".

La campagne Danoise a été inspirée par un groupe suédois, "Bara Bröst" ("Just Breast") après que 2 jeunes femmes aient été priées par un maître nageur de se couvrir les seins dans une piscine publique près de Stockolm.

Les militantes suédoises ont effectuées diverses manifestations et poursuivent leur lutte pour l'égalité avec les hommes pour le droit au torse nu.

Une de ces suédoise, Ragnhild Karlsson, a déclaré : "Nous voulons que notre poitrine soit considérée comme aussi normale et non-sexuelle que celle des hommes. Et que nous puissions même nous-aussi retirer nos tee-shirts lors des matchs de football !"

Les militantes attendent une campagne similaire dans toute l'Europe, y compris la Grande-Bretagne. 

Les autorités de Vancouver, Canada - souvent considéré comme un bastion des valeurs victoriennes - ont déjà décidé depuis plusieurs années déjà d'autoriser les femmes d'être "topless" ("sans le haut") à la piscine et à la plage. 

Les seuls à protester contre ce mouvement sont les maîtres nageurs qui disent qu'ils auront des problèmes lors des sauvetages ne sachant pas quoi aggriper (?) 

A Copenhage, le 27 mars 2008, la commission "Culture et loisirs" a voté massivement pour autoriser la baignade seins nus.   

Frank Hedegaard, du parti socialiste, a déclaré : "Je ne comprends pas comment des personnes peuvent trouver la poitrine féminine offensante. Cette décision est importante pour faire cesser cette mentalité qui réduit le corps féminin à un objet sexuel"

 

 

29/03/2008

Notre mode de vie naturiste

"Notre mode de vie naturiste"

Un très bon article écrit. 

Our Naturist Lifestyle

Diary Entry by Carol Brown

Imagine, after an exhausting week of the daily facade everyone puts on every morning before we step out our doors, the ability to go to a place where none of that defines the person you are. Where you are not judged by the car you drive, the type of job that you have, or the clothes on your back.

Imagine, being free to be yourself. Free to relax; free to accept yourself just as you are; Free to accept others as they are. Free to experience that you are inside more than what you show outside. Free to just be!

Remember running naked through the house or going skinny dipping as a youngster? Remember how free and exhilarated you felt? There was a sense of comfort, a sense of total acceptance, a feeling of total freedom, and an innocent disregard of the fears and inhibitions that develop with adulthood. You can recapture those feelings of freedom and that sense of self esteem and acceptance again.

With the growing acceptance of social nudism and nude recreation, more and more women are discovering what it is like to experience the spiritually liberating effect of social nudism. To be accepted as a person without regard to size, shape, scars, age, physical condition, and fashion. To be able to enjoy the fresh feeling of a gentle breeze against their skin. To bathe in the comforting rays of the sun as it warms their entire body.

Today, single women and women in relationships are joining naturist organizations in record numbers. Women of all ages and walks of life are enjoying clothes-free recreation. Women who feel at home with their bodies and enjoy sharing the experience with others. Young children, adolescents, young adults, middle aged women, and grandmothers alike are experiencing outdoor social nudism together. Professional women are finding solace, relaxation, and in general, a stress free escapes from the day to day pressures of their careers.

Newcomers to nude recreation may have difficulty imagining how wonderful it feels. But once they take the plunge, they quickly discover it is a natural, life enhancing experience. It is the most normal thing in the world. Besides, imagine just how light your suit case can be when you visit a naturist facility for a weekend, or a vacation.
 
By joining a Naturist Club like http://www.naturistspace.org women can enjoy social nudism in a family oriented, non-sexual environment. They can participate in relaxing recreation, in discussion groups and experience personal growth workshops in a safe, non-threatening environment with like minded people.

By joining a Naturist Club like http://www.naturistspace.org you can speak with female members to learn about their point of view and experiences. Most will tell you that when you are accepting of others just as they are, you’ll be more accepting of yourself.

 

 

To me, being nude is being the same person but in a sensually charged ambience that is very pleasurable. Indeed I prefer being with my family and other sociable mixed gender naturists in clubs and resorts for all of our recreation or relaxation. My personal best was three weeks vacation at a resort in France, with everything except sandals put away for the entire duration. The strangeness of shirt and shorts to depart there was almost as strange as becoming a naturist many years before. As regards sex-life; being nude together promotes an appreciation of the pleasure that can be given one to another.

Source :

http://www.opednews.com/maxwrite/diarypage.php?did=6565

01/12/2007

EXPOSITIONS DE NUS ANNULEE

EXPOSITION DE NUS INTERDITE A SERAING (BELGIQUE)

Anne Marie Adam et Claire Denis sont deux artistes. Leurs oeuvres devraient en ce moment être exposées dans les couloirs de l'entreprise Technifutur. Cependant, à une semaine du vernissage, celle-ci a été annulée. La direction de l'entreprise refuse d'exposer des nus dans les locaux... car des enfants passent régulièrement par là. Les artistes se disent victimes de censure

http://www.rtc.be/content/view/3476/166/

00000 technifutur

Voir aussi :

http://sculpture.forumactif.com/concours-symposiums-expos-f26/censure-t1821.htm

25/11/2007

SUEDE : MEME PAS LES SEINS NUS

LA SUEDE MÊME PAS LES SEINS NUS !

Il y a beaucoup de légendes et de "on dit" sur les pays nordiques, et nous avons publié le 16 octobre dernier un post informatif sur la vraie Suède et le Naturisme :

  http://naturismevacances.skynetblogs.be/post/5106862/vaca...

Nous découvrons maintenant une nouvelle faisant des vagues en Suède : le combat de femmes pour pouvoir être seins nus ! Assez incroyables pour tous ceux qui pensaient que la Suède était très tolérante et "naturellement naturiste"...  

 L'article du journal "Libération" :

Des Suédoises militent pour le droit d'aller seins nus à la piscine

La Suède. Ses montagnes enneigées, ses forêts, ses lacs gelés et ... ses seins nus. Pour obtenir le droit d’aller à la piscine sans le haut de leur maillot de bain, des Suédoises ont lancé une campagne, baptisée «Juste des seins» (Bara Bröst  en suédois).

«Nous avons démarré le mouvement il y a deux mois dans le sud de la Suède. Notre but est de susciter un débat sur les règles culturelles et sociales non écrites qui sexualisent et discriminent le corps de la femme», explique Atsrid Hellroth, 21 ans, étudiante à Malmö. Selon la militante, une quinzaine de femmes mènent actuellement des «actions» en se rendant dans les piscines du royaume «topless». Environ cinquante femmes ont rejoint le mouvement et beaucoup d’autres pourraient le faire à leur tour.

«Il est important que les femmes aient les mêmes droits que les hommes. Lorsqu’on nous dit qu’être seins nus, cela risque de susciter une attraction, nous disons que les hommes doivent être capables de ne pas nous agresser parce que nous sommes "topless"», a déclaré de son côté Ragnhild Karlsson, 22 ans.

La campagne, relayée par Ottar, le journal de l’association suédoise pour l’éducation sexuelle, a été lancée à la suite d’un incident en septembre à Uppsala, cinquante kilomètres de Stockholm. Deux jeunes femmes avaient laissé leur haut de maillot au vestiaire. Rappelées à l’ordre par le maître nageur mais refusant de remettre le petit bout de tissu litigieux, elles avaient été contraintes de quitter les lieux.

Les militantes, qui ont créé un blog, ont tenté une première opération «topless» mi-octobre dans une piscine de Malmö (sud) qui s’est soldée par un échec, selon le journal suédois en ligne The Local. Comme la deuxième opération menée en vain à Lund (sud) il y a deux semaines. «Le règlement des piscines stipule que les hommes doivent porter un slip de bain et les femmes un bikini ou un maillot une pièce», rappelle Inger Grotteblad, porte-parole du centre de loisirs d’Uppsala. Pour des questions de sécurité, d’hygiène et de coutumes dominantes, a-t-elle dit. Un médiateur doit décider ce mois-ci de l’opportunité de se saisir de l’affaire.

http://www.liberation.fr/actualite/monde/291153.FR.php

Aussi un article dans "Le nouverl obs" :

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/2...

 

Des militantes de l'association bara bröst lors d'une action coup de poing dans une piscine (rfsu)

Des militantes de l'association bara bröst lors d'une action coup de poing dans une piscine (rfsu)

Un article en néerlandais :

Zweedsen eisen topless zwemmen

Als u dezer dagen gaat zwemmen in een Zweeds zwembad, zou u wel eens op een originele protestactie kunnen botsen. Een groep van veertig vrouwen demonstreert er topless om 'te protesteren tegen discriminatie en tegen de seksualisering van het vrouwelijk lichaam'. Ze vinden dat als mannen met bloot bovenlijf naar het zwembad mogen, dat ook voor vrouwen moet kunnen. Topless zonnebaden in de zomer is de normaalste zaak in Zweden, maar onlangs werden in Uppsala enkele topless baadsters uit een zwembad verwijderd. De protesterende vrouwen noemen zich Bara Brost ('borsten bloot').

http://www.standaard.be/Artikel/Detail.aspx?artikelId=9C1...

Et même le "washingtonpost" (in english) :

"Sweden's Full Frontal Attack on Our Topless Prejudice"

http://blog.washingtonpost.com/offbeat/2007/11/bara_broes...

Au Canada il y a un mouvement fort semblable :

http://www.tera.ca/FAQ.html

En Espagne :

Las suecas quieren 'topless' en la piscina

Un grupo de mujeres suecas ha lanzado una campaña llamada 'pecho desnudo' ('bara bröst') para poder hacer 'topless' en la piscina, según la agencia de noticias AFP.

 

Es importante que las mujeres tengan los mismos derechos que los hombres

"Iniciamos el movimiento hace dos meses en el sur de Suecia. Nuestro objetivo es suscitar un debate sobre las reglas culturales y sociales no escritas que sexualizan y discriminan el cuerpo de la mujer", explica Atsrid Hellroth, de 21 años y estudiante en Malmö.

 

Unas 50 mujeres se han unido al movimiento y muchas otras podrán hacerlo si quieren, según esta joven estudiante.

"Es importante que las mujeres tengan los mismos derechos que los hombres. Cuando nos dicen que estar con el pecho desnudo puede suscitar una atracción... contestamos que los hombres deben ser capaces de no agredirnos", dice otra de las estudiantes.

http://www.20minutos.es/noticia/306126/0/suecas/quieren/t...

En Pologne :

Nagie piersi" - to hasło intensywnej kampanii prowadzonej przez grupę Szwedek. Kobiety chcą, by w lokalnych basenach można było pływać topless!

http://deser.gazeta.pl/deser/1,83453,4670983.html

Allez voir le site de "Bara Bröst" : 

http://barabrost.blogg.se/

Dernières nouvelles :

Le 22 novembre, 12 femmes ont été nager seins nus dans une piscine de malmö et, cette fois, elles ont pu rester ! Elles ont juste entendu quelques chuchotements négatifs de quelques autres femmes, mais aucune réactions des autres perzsonnes ni du personnel de la piscine.

23/11/2007

NUES ET SOLIDAIRES

CALENDRIER "LES ELLES DE L'ANGE"

Deux ans après 12 sapeurs pompiers masculins de Bollène, qui avaient posé nus pour un calendrier, 12 filles de la même profession relèvent le défi pour la même cause

Souvenez vous des ‘Dieux du feu’. Ces 12 sapeurs pompiers professionnels et volontaires du Centre de Secours Principal de Bollène, qui ont posé nus pour un calendrier vendu en 2006 au profit de Christie (lesdieuxdufeu.com). ‘Vous en avez rêvé ils l’ont fait !’annonçait-on à l’époque. Ils avaient en effet posé en tenue d’Adam devant l’objectif de Rodolphe Perez pour un calendrier qu’ils avaient vendu à 5000 exemplaires et qui leur avait permis d’apporter une bouffée d’oxygène à l’association ‘La Vie pour Christie’.

Christie est cette petite fille de 7 ans maintenant, polyhandicapée, porteuse d’une maladie photosensible et thermosensible inconnue, qui lui interdit toute exposition à la lumière du jour et du soleil. Christie habite Lagnes (84), et ses parents, Christophe, pompier à Carpentras, et Hélène, lui vouent une adoration sans borne.

Deux ans après les garçons, et pour peu que l’on en ait encore rêvé on est enfin récompensé, ce sont les filles qui s’y collent. Elles sont douze pompiers professionnelles et volontaires, infirmières, médecin, maître nageuse, basées sur le centre de secours principal de Carpentras (84). Elles se sont jetées à l’eau, et ont relevé le défi de vaincre leur appréhension, et de se mettre à nue devant le photographe, avec le but avoué de vendre plus de calendriers que les garçons...


0000

Le lien :

http://www.ellesdelange.com/ailes/index.html

18:04 Écrit par Nat dans ACTU DU NU | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : femmes, calendrier, 2008, solidarite |  Facebook |

22/07/2007

ARTICLE DU MAGAZINE "ELLE" (FRANCE)

Le nudisme c'est fashion !

Dans son édition du 16 juillet, le magazine féminin "Elle" consacre une "enquête" (?) intitulée "le nudisme, c'est fashion"

Début de l'article :

" Oublier son maillot, c'est la folle liberté qu'on s'accorde cet été. Ne serait-ce qu'une fois pour voir (et être vue...). Sans provoc', décomplexée et nature, avec juste quelques détails mode : des lunettes, un foulard, un bracelet... Nue mais stylée ! "

les_people_aussi_mode_une

 

La suite de l'article sur le site de "Elle" (France) :

http://www.elle.fr/elle/societe/les-enquetes/le-nudisme-c-est-fashion

 

Ce n'est pas du Naturisme, mais du nudisme, comme le dit d'ailleurs le titre.

En effet, les accessoires "modes" pour se singulariser, etc... bof ! 

Mais cela tentera peut-être certaines à oser se déshabiller, à essayer une première fois, et peut-être de là un premier départ ?